Les lycaons ou chiens sauvages

Accueil/Bestiologie/Les lycaons ou chiens sauvages

Les chiens sauvages d’Afrique, aussi nommés lycaons ou painted dogs, sont des mammifères carnivores vivant exclusivement en Afrique Centrale et Australe. Leur physionomie, particulièrement bien profilée, est ponctuée à l’arrière par une queue touffue de couleur blanche et à l’avant par de grandes oreilles rondes aussi reconnaissables que la couleur originale de leur pelage noir, jaune et blanc. Ces signes distinctifs sont complétés par un élément moins visible, situé au niveau des pattes qui possèdent chacune 4 doigts au lieu de 5.

Les chiens sauvages sont particulièrement sociables et vivent en meute d’une vingtaine d’individus en moyenne bien que des groupes plus grands aient déjà été observés. Un couple mène la troupe sur un large territoire dans lequel ils se déplacent en permance et dans lequel ils ne se fixent qu’à l’occasion de la reproduction. A l’intérieur de la meute existe une hiérarchie entre les mâles et une hiérarchie entre les femelles, ce qui permet à l’un des deux groupes de pouvoir se désolidariser pour recréer une nouvelle meute.

Extrêmement bienveillants les uns envers les autres, les chiens sauvages ont un comportement très soudé et n’écartent jamais l’un des leurs. Les plus vieux ne pouvant plus participer à la chasse sont même nourris par régurgitation. De même, un membre blessé est toujours secouru, attendu et soutenu par les autres. Dans les situations de conflits, les membres de la troupe se montrent relativement pacifistes et otpent généralement pour l’apaisement.

Si on ne connaissait pas la méthode de chasse redoutable des lycaons, on pourrait supposer qu’ils sont finalement de gentils toutous. Ce n’est pas tout à fait exact …

Opérant collectivement, en meute organisée, ils approchent lentement de leur proie avant de se lancer dans une course poursuite pour laquelle ils se montrent très endurants. C’est ainsi qu’ils épuisent leur victime, la rattrapent et commencent, parfois, à la consommer vivante.  C’est ce rituel qui lui vaut sa réputation d’animal cruel et impitoyable. La proie est néanmoins partagée avec l’ensemble de la meute, que les membres aient participés ou non à la chasse, et en laissant la priorité aux plus jeunes.

Les lycaons sont particulièrement friands d’antilopes de tailles moyennes comme les impalas ou les dik-diks mais peuvent aussi s’attaquer à un gnou ou à un zèbre. Côté hydratation, les chiens sauvages n’auraient pas besoin de boire, trouvant la quantité d’eau nécessaire dans la nourriture qu’ils ingurgitent. Et pourtant, ils adorent l’eau et s’y baignent bien volontiers !

Dans la savane, le lycaon est un animal plutôt fragile mais qui gagne en respect proportionnellement au volume de sa meute. Grâce à elle, il pourrait même avoir le dessus sur les lions qui ont l’habitude de supprimer ces concurrents très efficaces à la moindre occasion ! Ils seraient en effet plus fort que lui à la chasse en réussissant leurs attaques 7 fois sur 10 contre 4 fois sur 10 pour les lions.

Aujourd’hui, le lycaon est clairement menacé d’extinction. Longtemps sujet aux virus, aux empoisonnement volontaires des fermiers et même à une véritable traque du fait de sa mauvaise réputation, il est surtout devenu une victime collatérale des infrastructures routières, de la réduction et de la fragmentation de son habitat et des pièges posés par les braconniers. Sur 100 000 individus recensés au début du 20e siècle, 3000 subsisteraient seulement de nos jours.

Les conseils du bestiologue pour observer les lycaons

On trouve plus souvent les lycaons dans les plaines ou la savane boisée. Mais même s’il est relativement bien représenté dans certaines régions comme au Nord-Est de la Namibie, dans le parc du Hwange au Zimbabwe ou au Nord du Botswana, ces animaux ne sont vraiment pas faciles à rencontrer. Sachez que là où se trouvent les lions ne se trouvent pas souvent les chiens sauvages. Sinon le bestiologue recommande surtout d’avoir du bol ou de s’embourber dans une plaine en fin de journée et de ne pas confondre les lycaons avec des hyènes ou des phacochères ;-)

Les meilleurs spots du bestiologue pour rencontrer des lycaons Chobe River Front
Botswana
Mana Pools
Zimbabwe
Hwange NP
Zimbabwe
Les lycaons dans l’UICN Red List RL LC En danger : risque très élevé d’extinction à l’état sauvage La Liste rouge UICN des espèces menacées ™ est largement reconnu comme l’approche la plus complète et la plus globale pour évaluer l’état de conservation des espèces végétales et animales. Depuis ses débuts modestes, la Liste rouge de l’UICN a grandi en taille et en complexité et joue désormais un rôle croissant dans l’orientation des activités de conservation des gouvernements, des ONG et des institutions scientifiques.
2017-06-22T15:50:49+00:00

Laisser un commentaire