Les buffles

Accueil/Bestiologie/Les buffles

Avec l’éléphant, le rhinocéros, le lion et le léopard, le buffle fait parti des fameux « big five », les 5 plus grands mammifères d’Afrique autrefois la cible des chasseurs, aujourd’hui plutôt celle des photographes.

Le buffle est reconnaissable par ses impressionnantes cornes, moins développées chez les femelles, ses grandes oreilles tombantes et sa robe brune à noire.

Herbivore, il fréquente généralement des zones relativement humides allant de la savane broussailleuse à la forêt et aux prairies et se nourrit exclusivement de graminées.

Les buffles vivent en vastes troupeaux et se montrent particulièrement solidaires face à l’attaque des prédateurs ou disons plutôt de son seul prédateur : le lion. Cependant, un buffle seul est suffisamment puissant pour terrasser une lionne, lesquelles préfèrent nettement s’attaquer aux petits ou aux plus faibles.

L’Okavango au Botswana est d’ailleurs connu pour être le théâtre d’une lutte acharnée entre les deux espèces.

BEST043

Aujourd’hui, le buffle est plutôt bien représenté en Afrique mais quasi-exclusivement dans les zones protégées.

Les conseils du bestiologue pour observer les buffles

Pour trouver les buffles, il vous faudra trouver l’eau. Il est impossible pour cet animal de survivre dans des milieux arides. C’est donc à proximité des rivières que vous aurez toutes vos chances. Face à eux, vous ne courrez pas plus de danger qu’avec les éléphants mais attention tout de même : les buffles sont beaucoup plus imprévisibles, surtout si vous vous trouvez nez à nez avec un individu isolé. S’il venait à charger, courrez derrière l’arbre le plus gros que vous trouverez. Et restez attentif, l’animal peut repartir puis revenir à la charge !

Les meilleurs spots du bestiologue pour rencontrer les buffles Akagera NP
Rwanda
Chobe River Front Chobe NP
Botswana
Kafue NP
Zambie
Les buffles dans l’UICN Red List RL LC Préoccupation mineure : risque faible d’extinction La Liste rouge UICN des espèces menacées ™ est largement reconnu comme l’approche la plus complète et la plus globale pour évaluer l’état ​​de conservation des espèces végétales et animales. Depuis ses débuts modestes, la Liste rouge de l’UICN a grandi en taille et en complexité et joue désormais un rôle croissant dans l’orientation des activités de conservation des gouvernements, des ONG et des institutions scientifiques.
2016-12-02T14:09:51+00:00

Laisser un commentaire