Bye bye Zimbabwe !

Le vent a soufflé fort toute la nuit. Vraiment très fort. Entre les sursauts, les cauchemars et la peur qu’on s’envole comme Dorothée dans le Magicien d’Oz, la nuit a été terrible.

Les lions rugissent encore bruyamment dans la plaine ce matin. C’est officiel, on est cerné mais même avec les jumelles, on ne parvient pas à trouver les félins.

On part au figuier aussi vite que possible. Il n’y a encore personne ce matin, flûte ! Pourtant, les animaux sont venus. Sur la rive en face, on voit les pattes des éléphants et surtout, à quelques mètres de nous, des traces qui ne laissent aucun doute sur l’identité de son propriétaire. Il semble qu’on ait manqué le rendez-vous !

On va voir du côté de Chitake 1. On rencontre Rob de Kavinga Safari. C’est un zimbabwéen très accueillant ayant un camp semi-permanent juste à côté qu’on peut réserver pour 400$ la journée en all inclusive. Rob nous prévient que les buffles ont l’habitude de venir s’abreuver sous le figuier entre 7h30 et 8h30. Mais avec la journée pluvieuse d’hier qui a nettement rafraichit l’atmosphère, ils risquent de ne pas pointer le bout de leur nez aujourd’hui …

On retourne quand même là bas. On est rejoint par Rob et bientôt par ses clients qui arrivent à pied. On bavarde tous ensemble un bon moment. Les clients sont également zimbabwéens. Ils vivent à Harare et sont contents de voir des touristes comme nous revenir dans leur pays. Ils découvrent avec enthousiasme le 4×4 tout équipé qu’il est impossible de louer par ici.

On attend encore une heure mais les buffles ne viennent pas. Ni même aucun autre animal. Les lions semblent être planqués derrière Chitake 2 de toutes façons.

C’est une évidence, venir ici sans guide ne sert pas à grand chose … Enfin presque parce que dormir au milieu des baobabs, c’est chouette et Chitake 2 reste le camp le plus beau qu’on ait fait durant le séjour !

Il est temps pour nous de prendre la route. A la sortie de Mana Pools, on prend la direction de Chirundu. Ce poste frontière est fréquenté par un nombre incalculable de camions mais les voitures de tourisme peuvent passer tout droit jusqu’au pont qu’il faut traverser pour arriver au centre de l’immigration.

On procède aux formalités d’usage assez rapidement et Chirundu se révèle finalement bien plus cool que Kariba ! Il nous reste 130km à parcourir jusque Lusaka. La route est assez dangereuse jusque Kafue et il faut être particulièrement attentif pour éviter les énormes trous qui ont abimé le bitume. Les camions roulent en plus particulièrement vite.

On arrive en ville dans les embouteillages et sous un gros orage. La saison des pluies semble en avance cette année ! On arrive au Zebra Guesthouse vers 16h.

Il reste à vider et nettoyer rapidement la voiture avant qu’un représentant d’Hemingways ne vienne la reprendre. Ce sont finalement des amis d’Annabel et Pete qui arrivent.

La reprise de la voiture sonne la fin du voyage … Jamais facile de se dire qu’on va quitter notre belle Afrique … Déjà …

Merci Hemingways !

Comme nous l’avons expliqué à plusieurs reprises, nous souhaitions louer notre véhicule en Zambie pour des questions budgétaires mais aussi pour mieux participer à l’économie locale du pays. Lorsque nous avons trouvé Hemingways, on ne savait pas très bien où on mettait les pieds. La société est plutôt confidentielle et il nous était impossible de se faire une opinion.

Après 3 semaines passées au volant de leur véhicule, un Toyota Hilux Twin Cabs tout équipé, on peut maintenant parler de notre entière satisfaction. Pour être honnête, nous n’avons jamais voyagé avec un véhicule d’aussi bonne qualité et aussi bien préparé. Techniquement, les 4×4 sont très minutieusement entretenus par Pete lui-même et vous serez même étonné en regardant sous le capot de constater l’état impeccable de la tuyauterie ! Fonctionnellement, il n’y a ni trop peu, ni pas assez. Contrairement à nos expériences précédentes, on a été ravi de trouver juste le matériel nécessaire, parfaitement organisé dans la voiture et tout à fait accessible. Enfin, pour ne rien gâcher, Pete et Annabel sont extrêmement sympas et se sont montrés très réactifs quand nous avons eu besoin de leur aide à la frontière du Zimbabwe. Donc au final, foncez tête baissée chez Hemingways !

2016-12-02T14:09:42+00:00

Laisser un commentaire