La traversée du Savuti Marsh

Accueil/Botswana Nord - Carnet de route/La traversée du Savuti Marsh

Cette nuit, nous avons entendu les lions. On se réveille ultra motivé, c’est évident qu’ils sont dans le coin et on veut s’offrir une dernière chance de les voir.

On remballe en vitesse et on se met en route direction sud puisque nous n’avons pas encore exploré cette zone. Evidemment, nos lions semblent s’être donnés rendez-vous plutôt au Nord. On commence à s’habituer à nos mauvais choix … Peu importe les méandres de Savuti restent un beau spectacle et nous misons finalement sur le léopard en traversant les collines et les forêts de mopanes.

Mais non, pas de léopard non plus. Seulement quelques girafes un peu partout et des éléphants. Nous roulons ensuite vers la zone appelée « Savuti Marsh » qui consiste en une vaste plaine. Si on a pas trouvé de léopard sur la colline à léopard, je parie qu’on trouvera bien un guépard dans la plaine à guépard … Pas plus.

On empreinte le lit de la rivière asséchée et on s’attarde sur une bande d’impalas en pleine bagarre avec un vervet. C’est bien la première fois qu’on les voit aussi courageux ceux là !

On descend jusqu’au point d’eau de Rhino Vlei, en passant par Wild Dog Vlei mais les noms semblent avoir été donnés au hasard. Pourtant à Kudu Plain, on a bien vu des kudus :o)

Finalement, on erre dans les plaines en croisant pas mal d’éléphants isolés. On observe un vieux mâle qui mâchouille des branchages, quelques gnous à l’ombre d’un arbre et on réalise l’immensité qui nous entoure, un peu le vague à l’âme …

On emprunte un peu par hazard la deuxième route qui mène à Mababe Gate : la fameuse « Marsh Road ». Effectivement, elle se révèle bien plus difficile que l’autre. Pas question d’ensablement, la route est dur comme du roc. Mais elle a subi la saison des pluies et il faudra surtout composer avec les trous et les bosses !

Vers midi, nous quittons le Chobe pour de bon. A la porte, le ranger distribue des plans pour nous aider à franchir la zone inondée vers le village de Mababe. En effet les routes sont coupées et il faut trouver un pont au milieu de nulle part qui nous permettra de rejoindre plus loin la route de Maun. On avance doucement sur des pistes particulièrement sablonneuses. Aujourd’hui, on n’a vraiment pas envie de creuser !

Planbig1

Le plan s’avère très utile et on finit par trouver le fameux pont ou plutôt ce qu’il en reste : des rondins de bois défoncés suivi d’une montée plutôt abrupte. C’est franchement pas gagné. On hésite un long moment. En même temps, on a pas de plan B … Et alléluia, une voiture s’arrête de l’autre côté et se propose de nous aider.

Cette joyeuse famille est vraiment sympa et nous guide admirablement bien à travers les rondins. On avance, on recule, on contourne et ça finit par passer ! Ce sera notre dernière difficulté avant Maun.

Sur la route, je m’attendris devant toutes les chevrettes que nous croisons et me dis que ça va nous faire vraiment drôle de rentrer à Paris.

Après un passage par le car wash local, nous retrouvons notre point de chute habituel et commençons à nettoyer grosso modo l’intérieur du 4×4. On boucle les valises et on part dîner avant notre dernière nuit au Botswana.

2016-12-02T14:09:51+00:00

Laisser un commentaire