Organiser un voyage au Zimbabwe sans guide, c’est possible … Merci à tous !

Accueil/Zimbabwe Mission Rhino – Préparatifs/Organiser un voyage au Zimbabwe sans guide, c’est possible … Merci à tous !

C’est pas qu’on était plus inquiet que ça avec ce nouveau projet mais on n’était pas contre quelques informations non plus … Le guide flambant neuf de Bradt sortira pendant notre séjour au Zimbabwe et il n’existe aucune autre littérature récente sur le pays qui puisse nous éclairer sur les conditions de notre voyage.

En ce qui concerne la mission au Hwange, pas de problème : notre formation de deux jours au siège de Planète Urgence nous a confirmé que tout était très bien cadré et que l’expérience va être tout simplement géniale.

Mais ce qui nous turlupine un peu plus, c’est notre semaine supplémentaire, livrés à nous même dans un pays dont on sait à peu près rien et sur un parcours de fait plutôt imprévisible. A ce jour, on sait à peine où se trouvent les campsites que nous avons réservés, c’est dire !

Dans un sens, ce sera vraiment l’aventure. Dans un autre, on ne souhaite pas non plus nous mettre en galère inutilement. Alors on a activé les réseaux pour glâner ici et là quelques tuyaux.

Le Forum Voyage nous a d’abord permis d’entrer en relation avec Laurent, un ancien volontaire très sympa de Planète Urgence qui prend le temps de partager avec nous tout ce qu’il peut, à la fois sur la mission mais aussi sur diverses informations pour lesquelles nous le sollicitons régulièrement. Il compose d’ailleurs en ce moment son récit de voyage sur le site Colors of Wildlife.

Ensuite, la formation nous a permis de rencontrer Emmanuelle, une volontaire multi-récidiviste sur le Zimbabwe et qui a eu la gentillesse de nous faire entrer en contact avec Tim, l’un de ses amis zimbabwéens.

Tim nous a déjà rassuré sur les conditions météo : plus de pluie au mois de mai ou s’il y en a, elles ne devraient pas provoquer de risques d’embourbement. Ca, c’est déjà une bonne chose ! Il pense également que nous pourrons trouver de l’essence à VicFalls. Le pays est relativement stable depuis que le dollar américain est devenu la monnaie courante. Il nous recommande d’ailleurs de l’utiliser plutôt que l’euro ou le rand. Mais il nous averti aussi que les choses peuvent changer très vite !

Côté ravitaillement en nourriture, nous trouverons vraisemblablement ce dont on a besoin à VicFalls et peut être à Binga où il y a un petit supermarché. Par contre, il nous faudra bien faire le plein d’eau ou utiliser des micropurs si l’on doit boire l’eau du robinet dans certains parcs (l’eau est potable à Sinamatella et à Main Camp).

Enfin, concernant notre parcours, Tim pense que la route VicFalls – Binga ne devrait pas poser de problème puisqu’elle est goudronnée.

Nous avons également récupéré l’adresse mail de Lorrie dont la réputation du lodge n’est plus à faire auprès des volontaires ! Lorrie confirme que nous aurons accès à tous ce dont on a besoin pour la semaine à VicFalls et elle nous a donné les coordonnées de Chris qui travaille pour une compagnie privée de safari.

Chris a pu nous communiquer des informations rassurantes concernant l’état des routes à Matusadona : « fine but a bit rough in places ». Mais pas de problème avec un 4×4, ouf !

Finalement, on adore préparer notre voyage de cette manière et on remercie sincèrement chacun de nos contacts de nous apporter leur expérience !

2016-12-02T14:09:51+00:00

Laisser un commentaire