Les crocodiles

Accueil/Bestiologie/Les crocodiles

Avec une longueur de 2 à 6 mètres à l’âge adulte, les crocodiles du nil sont les plus grands de leur catégorie. Pas étonnant alors qu’ils impressionnent à ce point ! D’autant plus qu’on les retrouve quasiment partout, à l’exception de l’Afrique du Nord, et du Sud-Ouest du continent, dans tous les points d’eau possibles : lacs, fleuves, marais …

Parfaitement à l’aise dans l’eau, le crocodile se déplace grâce à sa longue queue. Ses yeux, ses oreilles et ses narines sont situés stratégiquement au dessus de la tête, lui donnant la facilité de voir, respirer et entendre à la surface de l’eau. Ces organes sont munis « d’écoutilles » lui permettant aussi une immersion totale : membranes sur les yeux, oreilles obturables, isolation du pharynx afin de rester dans l’eau gueule ouverte sans risquer la noyade !

Bien que le crocodile soit un animal aquatique, il est aussi agile sur terre où il est capable d’avancer à 17 km/h. Heureusement, il quitte rarement l’eau pour un sprint mais plutôt pour passer de longues heures à se prélasser au soleil afin de réguler sa température.

Le régime alimentaire du crocodile est relatif à la taille de l’animal. Les plus jeunes consomment insectes et batraciens, les « adolescents » ayant atteint leur maturité sexuelle de gros poissons et petits mammifères, puis, en avançant dans l’âge, des antilopes, des gnous, des zèbres …

Pour chasser, les crocodiles pratiquent l’affût. A la vue d’une proie, ils restent immobiles dans l’eau avant de se jeter brutalement sur leur victime. Comme le crocodile n’a pas la faculté de mastiquer, les proies de taille moyenne sont ingérées en une seule fois et les plus importantes sont noyées et laissées pour ramollissement dans l’eau avant ingestion. Un régal :-) Mais le crocodile n’est pas un grand chasseur et ses besoins sont couverts avec moins de 50 repas par an !

Longtemps éliminée par peur ou pour le commerce de sa peau, l’espèce est aujourd’hui protégée même si elle n’est pas classée parmi les animaux menacés de disparition.

Les conseils du bestiologue pour observer les crocos

Il faut savoir que la réputation de mangeurs d’homme du crocodile n’est pas infondée et que l’animal terrorise encore de nombreux villages en Afrique. S’en méfier est donc un minimum. Chercher à éviter la confrontation dans l’eau ou sur terre est aussi conseillé, même en possession d’un rouleau de scotch, et même en pariant sur le fait qu’il ait déjà mangé. Si pour une raison ou pour une autre, vous vous retrouvez dans l’eau, restez le plus calme et discret possible et regagnez la berge en évitant toute agitation qui ne ferait qu’attirer l’animal. Bref, ne cédez pas à la panique et faites preuve de … sang froid ;-)

Les meilleurs spots du bestiologue pour voir des crocos Chobe NP
Botswana
Main Camp
Hwange NP, Zimbabwe
Pendjari
Bénin
Les crocos dans l’UICN Red List RL LC Préoccupation mineure : risque faible d’extinction La Liste rouge UICN des espèces menacées ™ est largement reconnu comme l’approche la plus complète et la plus globale pour évaluer l’état de conservation des espèces végétales et animales. Depuis ses débuts modestes, la Liste rouge de l’UICN a grandi en taille et en complexité et joue désormais un rôle croissant dans l’orientation des activités de conservation des gouvernements, des ONG et des institutions scientifiques.
1 tawanaute aime cet article, et vous ?
2017-06-22T15:54:53+00:00

Laisser un commentaire